Nukwase TEMBO

Native country / Pays d'origine :

Zambie

Biography :

Nukwase Tembo is a Zambian artist who started drawing at the age of two. After completing her Secondary School education at Metropolitan School, she studied Social Work at The Ridgeway Campus of Lusaka before becoming a full-time artist in 2013.

Her work explores and challenges toxic societal norms that undermine the rights and values of women of colour. This reflection takes place in the context of post-colonial African nations, where many ideals borrowed from the West have been assimilated into African traditions and cultures in the face of the new norm. Culture – assumed to be fluid, dynamic and subject to change – is then treated as an inflexible norm.
The goal of her work is to normalize darkness; to establish what it really means to exist and to navigate the life of a black woman in Africa. Her work also focuses on the need to de-objectify women’s bodies where women of colour do not socially and culturally own their own bodies.

Her body of work manifests mainly in mixed media oil paintings and collages that have traces of fabric and used and/or ready to be discarded items like wrapping paper, old newspapers, cardboard and paper bags. The use of fabric symbolizes the foreign ideals that have been inculpated her rigid culture while the use of ready to be discarded elements represent the value, resilience and worth of women and of humanity as a collective, who exist as disposable entities at the hands of a system that was designed to devalue black women.

She has participated in the StART Foundation Trust ‘Upcoming Artists’ competition where she was one of the six selected winners. She is a Ngoma Award nominee for the Julia Malunga Award and was one of the top 100 finalists for the Barclays 2016 and 2017 L’atelier competition.

She has exhibited both locally and internationally, and also taken part in various international art workshops like the Thupelo International Artist’s workshop in Capetown, South Africa and the Tulipamwe International Artist’s workshop in Namibia and has also taken part in the ‘La Teinturerie’, a Pro Helvetia residency program in Madagascar.

Biographie :

Nukwase Tembo est une artiste zambienne qui a commencé à dessiner à l’âge de deux ans. Après avoir terminé ses études secondaires à la Metropolitan School, elle a étudié le travail social au Ridgeway Campus de Lusaka avant de devenir, en 2013, artiste à temps plein.

Son travail explore et remet en question les normes sociétales toxiques qui portent atteinte aux droits et aux valeurs des femmes de couleur. Cette réflexion s’inscrit dans le contexte des nations africaines post-coloniales, où de nombreux idéaux empruntés à l’occident ont été assimilés aux traditions et cultures africaines, en devant la nouvelle norme. La culture – supposée fluide, dynamique et sujette à l’évolution – est alors traitée comme une norme inflexible.
Le but de son travail est de normaliser la noirceur; d’établir ce que signifie réellement le fait d’exister et de naviguer dans la vie d’une femme noire en Afrique. Son travail se concentre également sur la nécessité de désobjectifier le corps des femmes là où, socialement et culturellement, les femmes de couleur ne possèdent pas leur propre corps.

Son travail se manifeste principalement dans des peintures à l’huile et des collages de techniques mixtes qui présentent des traces de tissu et des objets usagés et/ou prêts à être jetés comme le papier d’emballage, les vieux journaux, le carton et les sacs en papier. L’utilisation du tissu symbolise les idéaux étrangers qui ont été inculqués à sa culture rigide, tandis que l’utilisation d’éléments prêts à être jetés représente la valeur, la résilience et la valeur des femmes et de l’humanité en tant que collectif, qui existent en tant qu’entités jetables aux mains d’un système qui a été conçu pour dévaloriser les femmes noires.

Elle a participé au concours “Artistes en herbe” du StART Foundation Trust, où elle a été l’un des six lauréats sélectionnés. Elle a été nominée pour le prix Ngoma pour le prix Julia Malunga et a été l’une des 100 finalistes du concours L’atelier Barclays 2016 et 2017.

Elle a exposé au niveau local et international, et a également participé à divers ateliers artistiques internationaux comme l’atelier d’artiste Thupelo International au Cap, en Afrique du Sud, et l’atelier d’artiste Tulipamwe International en Namibie. Elle a également pris part à “La Teinturerie”, un programme de résidence de Pro Helvetia à Madagascar.

Suspension temporaire des activités d'AAD sur le terrain

Comme vous le savez la propagation du Coronavirus s’étend au monde entier. Après l’Asie, l’Europe et le continent américain, le continent africain voit arriver l’épidémie de Covid19 avec une très grande inquiétude compte tenu des infrastructures sanitaires limitées dont il dispose dans certains pays.

Toute les équipes d’AAD souhaitent apporter leur soutien chaleureux aux artistes, professionnels, partenaires et volontaires engagés dans nos projets partout en Afrique.

Nous avons préventivement pris la décision de suspendre temporairement toutes nos activités sur le terrain afin de participer à la sécurité de toutes et tous et d’essayer de freiner la propagation du virus sur le continent.

On le sait aujourd’hui, la rapidité de mise en œuvre des mesures de protection des personnes à une échelle collective, est critique dans la lutte future contre l’impact de ce virus.

En ces temps de confinement, vous pouvez retrouver certains de nos projets et rester en contact sur: 

La page facebook d’African Space Art Project 

Le site AAD 

Le compte instagram AAD

La page facebook AAD

Surtout prenez soin de vous et de vos proches.

L’équipe AAD.